Vous êtes ici : Accueil > ELEVES > MATERNELLE > L’hôpital des peluches
Par : CPC
Publié : 16 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

L’hôpital des peluches

Dans le cadre du Parcours d’Education à la Santé, comment évoquer le monde médical et hospitalier avec les élèves dès la maternelle ? Comment dédramatiser l’acte médical ? Comment répondre aux angoisses légitimes des enfants face à la maladie, aux opérations...
Voici une action qui s’inscrit dans le cadre de cette réflexion :

Le vendredi 9 juin, L’HÔPITAL DES PELUCHES s’est installé à l’école maternelle d’Anneville-sur-Scie. 12 étudiants en médecine sont venus soigner les peluches, nounours et doudous des 70 élèves de l’école.

Bien avant la venue de cet hôpital d’un genre particulier, les enfants ont évoqué les maladies et opérations en classe. Ils ont amené une peluche en évoquant le mal dont il souffrait.

Puis le jour J, les enfants sont venus par petits groupes à la rencontre des « spécialistes des peluches » :

  • Après un apprentissage du lavage de mains, les enfants voient un « médecin généraliste des peluches ». Là, ils expliquent le mal dont souffre leur doudou. Celui-ci est alors mesuré et pesé. Son cœur est écouté au stéthoscope, et son carnet de santé de peluche est complété. Une bonne façon d’aborder la visite chez le médecin !
  • Selon l’état de santé de la peluche, l’enfant peut être orienté vers le « service de radiologie des peluches » : un appareil de radiologie (une très belle table lumineuse...) ou un scanner (un magnifique carton évidé) sont là pour étudier le corps de la peluche. De quoi dédramatiser les examens médicaux ! Le résultat de l’examen radiologique est accroché dans le carnet de santé.
  • De nombreuses peluches ont besoin d’être opérées. 3 blocs opératoires de peluches sont installés. L’enfant, soigneusement habillé pour l’occasion, assiste et participe à l’opération, ce qui permet d’évoquer l’angoisse de l’opération chirurgicale.
  • Le passage à la pharmacie est obligatoire pour parfaire le parcours médical des peluches et parler des médicaments. Grâce à l’intervention de l’hôpital des peluches, toutes les peluches ont été soignées et guéries !