La classe flexible ? définition - Circonscription de Dieppe Ouest

La classe flexible ? définition

, par Julie DENIER, ERUN. - Format PDF Enregistrer au format PDF

Définition de la classe flexible ou "flexible seating"

Le principe général est simple : aménager le lieu d’apprentissage afin de permettre à chaque élève de choisir, en fonction de l’activité qu’il doit mener, le poste de travail qui lui convient le mieux.
La classe se caractérise par une série d’îlots de travail qui permettront aux élèves de prendre des postures différentes et ce, pendant un laps de temps restreint. En effet, en fonction des activités qui sont proposées, ils pourront changer de places ou d’assises.
Cependant ce lieu est aménagé de telle manière que l’élève qui souhaite s’isoler peut le faire d’une manière ou d’une autre.

Pourquoi ?


1) pour les besoins des élèves

L’objectif est de faire correspondre l’espace classe au besoin des élèves. Est-on fait pour rester assis autant d’heures par jour ? En apportant plus de confort aux élèves et en leur permettant de bouger on augmente non seulement leur niveau de concentration mais aussi le niveau d’interaction.

Faire évoluer l’espace de classe de manière à correspondre aux besoins individuels des élèves a un impact positif sur la manière dont les élèves travaillent, dont ils interagissent, et sur le climat global de la classe. Quand l’espace de travail change, le travail des élèves s’améliore et le climat de classe également.

Le recours à une classe flexible améliorerait les performances en terme de savoirs, rendrait les élèves plus heureux et plus impliqués dans leur travail.

Plusieurs recherches ont été faites sur le sujet : sur les assises et le design dans une classe et leur impact sur les apprentissages.

  • La Clinique Mayo à Rochester, NY, suite à une étude (en anglais) menée auprès de 300 élèves pendant toute une année scolaire, a trouvé que le fait de travailler debout à des tables, de bouger pendant la classe et d’utiliser une variété de postures augmentait de 12 % la capacité d’attention des élèves.
  • Les recherches de Ranjana Mehta, du Texas A&M Ergonomics Center, indiquent aussi que bouger améliore les capacités d’apprentissage. Non seulement les élèves brûlent plus de calories, mais ils sont aussi plus attentifs.
  • D’après K. Wyatt, les ballons de stabilité sont particulièrement intéressants pour les garçons.
  • Les recherches de études de Rosan Bosh (sur le design)
  • Les études se poursuivent (en anglais) et indiquent que ces types d’aménagement pour les salles de classe sont favorables à l’apprentissage.

2) pour intégrer le numérique au service des apprentissages
L’utilisation des nouvelles technologies impose désormais de multiples façons d’enseigner et une organisation spatiale de la salle de classe revisitée. Ainsi les nouvelles pratiques, pédagogie différenciée, classe inversée, projet éducatif, se lient intimement avec les achats de mobilier et les usages numériques.

3) pour répondre aux intelligences multiples

La classe flexible peut devenir aisément un laboratoire créatif ou la mobilisation des différentes intelligences sont facilitées. A cette fin, il suffit de prévoir un moyen pour que l’élève puisse s’isoler : un casque anti-bruit, un coin en retrait, un paravent, beaucoup de matériel de bricolage, de marqueurs, etc, une zone « nature » qui manque souvent dans nos classes : une étagère avec plusieurs plantes, une jardinière, un mur végétal, etc.

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?